les audacieux ami brocante - KMS communication #lesaudacieux

“Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible”

Il est des associations dont la vocation est de faire émerger ce qui sommeille en chacun de nous. L’association Ami, à Epinal, fait partie de celles-là. Que cela soit dans les chantiers d’insertion, à la brocante du quartier de la Magdelaine ou sur le terrain lors d’événements comme lors de la manifestation “l’art d’être une femme”, l’association pousse chaque personne à devenir actrice et acteur de sa vie au travail. Parce que tout est possible.

Lancée le 8 mars, à l’occasion de la journée de la Femme, la manifestation “L’art d’être une femme” s’est clôturée le 8 novembre par un grand temps fort marqué par la valorisation des métiers d’arts et la création d’entreprise. L’occasion pour Laurent, Christelle, Marie, Lise, Yasmina et Evelyne de témoigner de leurs parcours de créateurs et de partager, avec ceux qui projettent de se lancer, leur expérience,  leurs trucs et astuces pour que cela marche.
J’ai eu le plaisir d’échanger avec chacun d’eux. Voici le récit de ces moments partagés, entre émotions, rires et connivences.

association Ami - © KMS communication #lesaudacieux

……………………..

Signe(s) d’instinctif d’audace : avoir persévéré, en dépit des difficultés, pour atteindre l’objectif fixé.

……………………..

Laurent : la preuve que la ténacité paie

Seul homme de la partie, Laurent a quitté son poste d’assistant social pour coiffer à domicile. Un métier qu’il désirait exercer plus jeune, “comme celui de fleuriste”, qui lui permet de poursuivre à tisser des liens : “il se passe beaucoup de choses quand on est coiffeur à domicile. C’est facteur de lien social”.

Après une première année compliquée en raison d’une réaction allergique aux produits chimiques, Laurent expérimente la coloration naturelle au henné. Il se découvre alors une vraie passion pour cette technique qu’il approfondit en parcourant nombre de livres sur le sujet et testant ses mélanges. Depuis 2013 il répare la chimie faite sur les cheveux en soignant ses clients avec des plantes et intervient au CFA pour présenter cette alternative à la coloration chimique. A l’avenir il envisage de transmettre son savoir et de faire entrer le végétal dans les salons de coiffure.

Prévenir le stress avec Christelle

Christelle a plus d’une corde à son arc. Mais un fil conducteur, qui les relie toutes : le bien-être. Elle fait partie de ces personnes qui, a un moment de leur vie, savent que c’est le moment de se recentrer. Pour mieux se retrouver. Christelle a donc tout quitté. Un job “confortable”, comme on dit, pour voler de ses propres ailes. Un an de formation plus tard elle officie en qualité de refléxologue et relaxologue. Elle propose notamment de “l’Access Bars”, une méthode d’énergétique et de reflexologie cranienne au service du lâcher prise.

……………………..

Signe(s) d’instinctif d’audace : avoir provoqué son licenciement en sachant que le contexte économique était peu propice à une reconversion.

……………………..

association Ami - © KMS communication #lesaudacieux
association Ami - © KMS communication #lesaudacieux

Le bien-être selon Evelyne

Coiffeuse professionnelle, Evelyne avait envie de nouveauté tout en s’occupant davantage de ses clients lors des soins. Après une rupture conventionnelle elle se lance dans l’entrepreneuriat et lance “Détox coiffure” pour coiffer à domicile. Mais Evelyne voulait offrir plus. Notamment plus de bien-être. La Trichothérapy sera une révélation. Souvent assimilée au tricot (à tord, même si ce dernier peut apporter un certain bien-être à celui qui le pratique), la Trichothérapy est un soin énergétique, basé sur la stimulation du cuir chevelu. “Au début j’appréhendais. Les soins énergétiques ne sont pas encore totalement démocratisées. Mais finalement il y a une vraie demande”.

……………………..

Signe(s) d’instinctif d’audace : innover en coiffure en proposant un soin bien-être différent. Avoir su persévérer pour démontrer les bienfaits de la Trichothérapy.

……………………..

Chercher à comprendre, essayer encore et encore et puis réussir

“Quand j’ai déménagé, j’ai du tout quitter y compris mon job. C’est au hasard d’un reportage télé sur une feutrière que je me suis dit : “c’est génial, c’est ça que je veux faire !”. Mais aucune formation n’existe dans le secteur, alors Yasmina cherche, essaye, échoue, recommence… A force de ténacité, de travail, elle parvient à comprendre le feutre, à le modeler. “Il faut rentrer dans la matière, la comprendre” confie-t-elle. L’Esprit du feutre est aujourd’hui un bel exemple de réussite. Yasmina conçoit des textiles, accessoires… des modèles uniques. Des œuvres d’artisan d’art.

……………………..

Signe(s) d’instinctif d’audace : “réécrire toute son histoire professionnelle. Réinventer tout, créer et s’approprier une technique que l’on a pas”

……………………..

association Ami - © KMS communication #lesaudacieux
association Ami - © KMS communication #lesaudacieux

……………………..

Signe(s) d’instinctif d’audace : prendre le risque de se remettre en question. Oser franchir toutes les étapes pour créer son emploi.

……………………..

Etre acteur de sa vie

Marie a eu mille vies. Elle a travaillé dans les ressources humaines, dans une ferme équestre, dans le médical… “Tout me sert aujourd’hui” précise-t-elle. A 50 ans, elle se fait licenciée et c’est le début d’une période difficile. Mais Marie est attentive surtout à ce qui l’entoure et aux signes que la vie envoie. A l’occasion d’un voyage à Paris, elle lit un article dans une revue sur un massage traditionnel à Pékin. Sa main cherche un stylo et souligne certains passages, sans que Marie ne s’en rende vraiment compte. En constatant ce surlignage, elle reprend sa lecture de manière plus approfondie. Et c’est une révélation, c’est ça qu’elle veut faire. Elle profite de son séjour sur Paris pour se former. Tout devient ensuite une évidence. Le projet d’aider à la gestion du stress en entreprise fait son chemin. De rencontre inattendue, en article de presse inespéré, l’entreprise de Marie intitulée “Acmé Rudao” progresse, facilité pour la pugnacité de sa gérante qui ne cesse de faire sa pub, ici et là.

“Un jour, la vie vous ouvre des portes”

Il y a 40 ans, Lise déniche un tissu d’ameublement qu’elle trouve tellement beau qu’elle en fait un sac. L’objet terminera caché dans une armoire suite à un retour négatif d’une personne de son entourage. “J’ai tout rangé et ai entrepris une carrière classique dans l’ameublement.” Jusqu’au 3e licenciement et l’ouverture d’une cellule de reconversion qui redirige Lise vers une formation de décoration intérieure. “Quelque soit le métier, il faut connaître le geste professionnel, sinon cela bride l’expression. Pour faire des sacs, je devais savoir coudre, j’ai donc passé un CAP couture”. Depuis Lise conçoit des sacs avec du tissu d’ameublement. Un beau pied de nez à la vie. “Chacun a sa matière. Si on a la chance de pouvoir s’exprimer dans cette matière, alors il faut y aller. Cela ouvre l’esprit.” Et c’est ce qu’elle a fait. Les sacs de Lise sont colorés et uniques. Fignolés jusque dans les moindres détails. Car le détail est dans les particularités.

……………………..

Signe(s) d’instinctif d’audace : savoir rebondir, régulièrement.

……………………..

association Ami - © KMS communication #lesaudacieux
association AMI - photo KMS communication #lesaudacieux

Pour en savoir plus sur chacun :



Ces audacieux créateurs :
Laurent Toussaint
: coiffeur végétal – visagiste
Christelle créatrice de bien-être, réflexologie et relaxologue : Chrisandom.
Evelyne, coiffeuse énergéticienne à domicile : Détox coiffure.
Lise-G-créations, artisan d’Art Grand Est.
Yasmina, l’Esprit du feutre
Marie, réflexologue plantaire, Acmé Rudao.

Sans oublier l’association Ami que vous pouvez suivre sur les réseaux sociaux et que je remercie chaleureusement pour leur invitation à faire partie des Audacieux de la manifestation “l’Art être une femme”.

………………………