vélo stephanie gysin audacieux

Le tour de France à vélo de Stéphanie

A l’aube de l’été 2017, Stéphanie Gysin a eu envie de rendre visite à ses amis et aux membres de sa famille éparpillés un peu partout en France. Un périple qu’elle a entrepris seule et à vélo…

« Depuis le dernier voyage à vélo que j’avais fait (c’était il y a 10 ans avec des amis) j’avais très envie de retenter l’expérience. Alors comme j’étais en disponibilité, je me suis dit pourquoi pas ! ». C’est aussi simplement que cela que Stéphanie Gysin a entrepris un tour de France à vélo de sa famille et de ses amis. Non sans avoir pour autant préparé minutieusement son projet.

Stéphanie a commencé par reprendre contact avec ses anciens camarades d’école et les membres de sa famille éparpillés aux 4 coins de la France. Puis elle a dessiné son périple sur la carte qui trône aujourd’hui fièrement sur un des murs de son bureau, privilégiant les véloroutes et voies cyclables pour relier chacune des personnes à voir.

Au total c’est un tracé de plus de 3500 km qui s’est dévoilé. Un parcours comportant 65 étapes. « Je m’étais dit qu’à raison de 50 km de vélo par jour c’était gérable…» Quelques trajets en train pour pallier aux imprévus et hop, il ne lui restait plus qu’à accrocher les sacoches au vélo.

……………………..

Signe(s) d’instinctif d’audace : être partie seule

Un chiffre : 3500 (kilomètres)

Un mot : rencontres

……………………..

C’est ainsi que le 10 juin 2017, Stéphanie et Philémon, son fidèle destrier vieux de 20 ans empruntent donc la V50 aujourd’hui appelée “l’échappée bleue” direction la première étape : Froville. Tout au long de son trajet, au fil des découvertes, Stéphanie en profite pour s’arrêter faire une pause et sortir ses aquarelles. « Mon but premier était d’aller rendre visite à mes amis mais aussi de faire un peu de tourisme », confie-t-elle. Chaque détail, chaque rencontre se racontent dans ses carnets de voyages qu’elle partage, dès que l’occasion se présente, sur son blog. On découvre ainsi la figue du Var, les ruelles de Malaucène, les fromages de Rosières ! «Quand on voyage à vélo on est libre de s’arrêter quand on veut. On se balade à un autre rythme, découvrant des endroits inconnus. Et puis, le vélo facilite les rencontres ».

Un carnet de souvenirs racontés

Quelque peu intrigués par cette voyageuse solitaire et certainement encouragés par sa joie communicative, les gens sont tout naturellement venus au devant de Stéphanie, lui proposant parfois leur jardin pour y planter sa tente voire de partager le repas du soir. A Gréoux-les-Bains, elle fait ainsi la rencontre d’un couple en cure à la station thermale. L’homme explique qu’en raison de leur séjour aux Thermes, ils ne peuvent se rendre aux 70 ans d’un couple d’amis. Ils souhaitent quand même leur adresser un message et demandent à la jeune femme si elle peut les filmer. Stéphanie se prend au jeu. En remerciement elle sera invitée le soir à déjeuner avec eux.

Des anecdotes et des rencontres comme celles-ci, Stéphanie en a plein ses carnets. Des souvenirs racontés et dessinés qu’elle a aussi laissés à chaque ami visité.

“Pendant ces trois mois de voyage j’ai eu beaucoup de chance,
je n’ai roulé qu’une journée sous la pluie. En revanche il a fait chaud !”




……………………..

SA CARTE SENSORIELLE

  • Une musique : Jaon Baez. “Dés que je rencontrais quelqu’un qui avait une guitare je lui empruntais pour jouer des morceaux de Jaon Baez”.
  • Une odeur : “le trèfle, il y en a partout dans les champs”.
  • Un goût : “celui de la glace à la figue ! Découverte dans la Drôme provençale, une région où j’ai passé pas mal de temps. J’ai mangé beaucoup de glaces pendant ce voyage parce qu’il a fait très chaud cet été-là.”
  • Un objet : le carnet de voyage.
  • Une chose à voir : “le musée gallo romain de Vienne : ça m’a épatée. Je ne m’attendais pas à voir un site aussi bien conservé, aussi beau“.

 

……………………..

Pour aller plus loin :

Naviguez et voyagez sur le blog de Stéphanie. Photos ©Stéphanie Gysin.

Suivez son actualité :
> Festival du voyage à vélo les 23 et 24 juin à Metz
> Exposition de quelques reproductions de ses carnets de voyage à la galerie du Bailly à Epinal du 3 au 8 août à l’occasion de la semaine fédérale du cyclotourisme.
> Projet d’auto-édition des carnets à l’étude.